Concurrent direct et indirect : quelle est la différence ?

La notion de concurrence correspond à la rivalité entre plusieurs entreprises. Ces dernières évoluent et agissent au sein d’un même marché afin de satisfaire les besoins des mêmes cibles. À cet effet, l’étude de la concurrence est l’un des piliers majeurs à réaliser dans le cadre d’une étude de marché. Cette étude va permettre de différencier les concurrents directs et indirects afin de mieux les étudier et les assimiler.

Pourquoi faire une analyse des concurrents de l’entreprise ?

Une bonne concurrence fait partie des facteurs clés de succès d’une entreprise. Elle doit être vue comme un signe indiquant que le produit ou le service offert dispose encore des issues sur le marché local. De ce fait, une étude concurrentielle devient indispensable. Elle doit se faire pour mieux comprendre les besoins de la clientèle et étudier les adversaires via les produits. Cette analyse va notamment :

  • conduire à une comparaison objective et une étude de marché ;
  • amener à créer un brainstorming pour déterminer sa propre stratégie marketing ;
  • alerter si le marché a déjà atteint sa saturation.

Après l’analyse, pensez à sa mise à jour systématique. C’est un élément qui doit en effet être amélioré en permanence, car le nombre de nouveaux concurrents entrant sur le marché ne cessera de croître. Retenez surtout que la concurrence garde également un œil sur votre activité.

Il faut noter que la plupart des entreprises se focalisent très souvent sur le concurrent direct. Pourtant, le concurrent indirect reste aussi redoutable et doit donc faire l’objet d’une réflexion stratégique. L’ignorer peut notamment mener à allouer un budget énorme à des campagnes publicitaires infructueuses. Il peut avoir un impact plus important que la concurrence directe.

Quelle est la différence entre concurrent direct et indirect ?

Voici les principales différences entre un concurrent direct et indirect qui permettent de mieux les définir.

Concurrent direct

concurrent direct et indirectLa concurrence directe constitue l’ensemble des entreprises proposant une offre de produit ou de service similaire et comparable à celle de l’entreprise concernée. Ainsi, ces deux entreprises possèdent une offre quasi identique. Ceci les amène naturellement à se placer dans une concurrence relativement frontale.

C’est le cas par exemple, d’Amazon et Cdiscount. Ce sont deux places de marché proposant le même type d’offre basée sur l’économie de l’uberisation. Il y a aussi le cas de Domino (pizza) qui est le concurrent direct de Pizza. Ce sont en effet deux entreprises connues pour leurs variétés de pizzas.

Concurrent indirect

La concurrence indirecte constitue l’ensemble des entreprises proposant une offre de produits ou de services sensiblement différente, mais répondant au même besoin que celui auquel l’entreprise concernée cherche à répondre.

Par exemple, une banque a pour concurrent indirect les concessions automobiles, car elles proposent aussi des solutions de financement. Il y a aussi une compagnie aérienne et une agence de location de voitures qui proposent toutes les deux un besoin de s’évader du quotidien vers une destination identique.

C’est le même cas pour un food truck et un traiteur qui proposent des solutions semblables pour ceux qui déjeunent sur leur lieu de travail.

Comment faire l’analyse de vos concurrents ?

Identifier votre concurrent direct et indirect est le point de départ de votre analyse de la concurrence. Commencez par noter 4 ou 5 entreprises concurrentes qui se rapprochent le plus de la vôtre par leur niveau, leur taille et leur date de création. Observez ensuite vos concurrents de près sur internet.

Recherchez notamment les avis sur les réseaux sociaux, les sites institutionnels pour trouver des données chiffrées, les sites concurrents ainsi que de leurs partenaires (s’il y en a). Il ne faut pas aussi négliger l’approche physique comme les échanges avec les différents acteurs du marché tels les fournisseurs, les experts, les distributeurs, etc. Il y a également les retours d’entretiens réalisés auprès de votre cible, à savoir ce qu’ils pensent de vos concurrents.

Les éléments de communication (catalogues, présentations, flyers, etc.) peuvent vous aider à réussir votre analyse concurrentielle. Il faut noter également le client « mystère » sur les salons par exemple, afin de récolter tous les éléments de communication.

Après avoir réuni suffisamment d’informations, vous devez ensuite synthétiser l’ensemble de ces données dans un tableau. Déterminez au préalable les différents critères d’analyse qui vous semblent pertinents. Cette analyse vous permettra notamment d’identifier les avantages concurrentiels de vos concurrents afin de déterminer les vôtres.

Conclusion

La concurrence directe étant facilement identifiable, il est indispensable que les entreprises accordent une grande importance à la concurrence indirecte, car le consommateur est de plus en plus volatile et influençable.

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.