Théories et principes des travaux de Elton Mayo

Elton Mayo est un psychologue et sociologue australien à l’origine du mouvement des relations humaines en management. Il est considéré comme l’un des pères fondateurs de la sociologie du travail en initiant la vision sociale de l’être humain au travail. Il est aussi connu pour avoir théorisé « l’effet Hawthorne » appelé généralement effet de l’observateur. Voici ci-dessous, les théories et principes des travaux de Elton Mayo.

Théories de Elton Mayo

George Elton Mayo (1880-1949) est d’origine australienne. Il a suivi des études de médecine à Edinburgh en Écosse et de Psychologue en Australie. Il est devenu ensuite professeur de psychologie et de philosophie. Ces enquêtes sont fondées sur des thèmes classiques de l’école des relations humaines.

Il s’agit notamment de motivation, de moral, de groupe informel, de leadership et de résistance au changement. Autrement dit, l’étude de Elton Mayo met plus en lumière le fait que quand les groupes sont productifs lorsqu’ils se sentent valorisés. Pour ses recherches, il a formulé des conclusions telles que :

  • milieu de travaill’homme est essentiellement motivé par des besoins sociaux et obtient de la relation avec d’autres son sens de l’identité personnelle ;
  • la motivation se trouve dans les relations sociales qui se forment sur le travail ;
  • le travailleur est plus influencé par la force sociale de son groupe que par des incitations et des contrôles de gestion ;
  • le travailleur répond à la direction dans la mesure où il respecte les besoins sociaux.

À Hawthorne, il s’agissait d’étudier au départ l’impact des variations de lumière sur la productivité de six ouvrières. Mayo a découvert que, si celles-ci progressaient de façon spectaculaire, ce n’était pas non seulement grâce à une amélioration des conditions de travail matérielles, mais aussi à un climat psychologique favorable.

Elton Mayo et l’homme social

L’analyse de Elton Mayo est une réaction contre la conception rationnelle qui oublie la dimension humaine du travailleur. Celle-ci émane essentiellement des recherches réalisées dans l’usine de Hawthorne de la Western Electric avec son groupe de chercheurs de l’université de Harvard entre 1927 et 1934.

Les expériences ont démontré que l’homme a des besoins et des motivations et que son rendement augmente lorsque ceux-ci sont pris en compte. Il considère donc l’homme comme non seulement un être économique, mais qui a aussi des motivations liées à l’intérêt du travail.

À la différence de Taylor, il développe une image de « l’homme social », qui est en relation avec d’autres hommes. Il estime qu’il est la dimension sociale pour représenter le point fondamental de la situation de l’emploi. En plus de la satisfaction des besoins sociaux, il y a également la motivation des travailleurs.

Mayo va préconiser à l’entreprise de tenir compte de tous ces besoins et donc, investir dans les relations sociales des travailleurs. Cela déterminera en effet leur motivation et donc leur efficacité au travail.

Principes des travaux de Elton Mayo

Le psychologue Elton Mayo a réalisé les études à travers une série d’expériences.

Première série d’expériences

La première s’est portée sur l’éclairage et son impact sur la productivité réalisée de 1924 à 1927. Ses équipes et lui partent de l’hypothèse qu’une amélioration de l’éclairage peut entraîner une productivité accrue.

Ils constatent que la productivité s’améliore aussi bien dans le groupe étudié que celui travaillant dans des conditions de travail stables. Ces résultats font sortir d’autres facteurs qui interviennent dans l’explication de la productivité. Ils déduisent que la simple connaissance par un individu qui est sujet d’observation modifie son comportement : il s’agit de « l’effet Hawthorne ».

La seconde série d’expériences

La seconde est réalisée entre 1927 et 1933. Elle est basée sur l’étude de l’incident de la fatigue sur la productivité. Il s’agit ici d’étudier le comportement d’un groupe de 5 ouvrières à la suite des décisions comme : augmenter les salaires, accroître le temps de repos, accorder un temps de pause supérieur, etc.

Les entretiens menés au sein des usines montrent que l’explication réside dans les relations à l’intérieur de l’unité de travail. En effet, les ouvriers sont avant tout motivés par leur appartenance à un groupe social en éprouvant des besoins de relation et de coopération. Ils Elton Mayoestiment que ce ne sont pas uniquement les facteurs matériels qui gouvernent le rendement, mais des éléments de nature psychosociale tels que :

  • les bonnes relations avec l’encadrement ;
  • les rémunérations non économiques (reconnaissance, valorisation du travail, etc.) ;
  • l’environnement social favorable (bonne entente, cohésion du groupe) ;
  • l’acceptation du travail par le groupe.

On déduit des travaux de Mayo que la quantité de travail accompli par un individu n’est pas déterminée par sa capacité physique, mais sa capacité sociale, son intégration au sein du groupe.

Conclusion

On peut conclure des expérimentations de Elton Mayo l’importance de la motivation sociale sur le comportement et la performance des travailleurs. Par ailleurs, l’éclairage y joue aussi un grand rôle.

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.