Le change management et les moteurs du changement

Le Change Management ou la gestion du changement est un terme qui fait partie intégrante des fonctions de leadership et de management.  Cet article s’adresse à tous ceux qui veulent mettre en œuvre un projet de changement dans leur entreprise.  Vous verrez comment élaborer un processus de changement efficace dans votre entreprise.

Qu’est-ce que le Change Management ?

gestion changementLe Change Management est une intervention dans une structure sociale vivante interconnectée avec des routines bien rodées. L’énergie de l’organisation à changer est très souvent dirigée vers le maintien de ces processus de routine appréciés. Parce que ces routines assurent la sécurité, l’orientation et la prévisibilité, de sorte que l’organisation fonctionne. En raison de l’interconnexion de toute organisation, la gestion professionnelle du changement se concentre toujours sur trois domaines en même temps.

L’attitude des membres de l’organisation

La première est axée sur le comportement au travail des individus dans l’organisation. Après tout, l’examen des facteurs de changement évoqués précédemment le montre. Chaque fois qu’un changement intervient, il affecte les gens. Le changement n’est généralement pas seulement de nature technique, mais a presque toujours un impact sur la ressource centrale des organisations, les personnes. Ils doivent adapter leur comportement au travail, devenir plus rapides ou plus lents, confier des tâches qu’ils effectuaient eux-mêmes à l’informatique ou à une machine, ou décider eux-mêmes au lieu d’attendre des instructions.

Les personnes qui gèrent le changement dans l’entreprise doivent aussi être attentive à la résistance au changement générée par les craintes induites par les nouveautés.

La nature des processus de collaboration dans l’entreprise

Le deuxième axe porte sur la forme et la nature de la collaboration dans l’entreprise. Les changements posent toujours à nouveau les questions classiques de la collaboration en groupe.

  • Comment puis-je obtenir les informations dont j’ai besoin pour mener à bien mon travail ?
  • Qui est autorisé à faire quoi ?
  • Qui puis-je demander et qui dois-je impliquer ?
  • Comment les décisions sont-elles prises ici ?
  • À quoi dois-je prêter une attention particulière ici ?

Les règles du jeu de l’entreprise déjà fixées doivent être renégociées à l’occasion d’un changement. Les tâches, les pouvoirs et les responsabilités sont clarifiés à nouveau. Les rôles actuels changent ou doivent même être renégociés.

Le Change Management signifie que des attentes et des intérêts différents doivent être réajustés. Et bien sûr, l’accent est également mis sur tous les processus et structures dans lesquels l’entreprise est organisée aujourd’hui. Qu’est-ce qui doit être changé, qu’est-ce qui peut rester tel quel ? Il y a donc beaucoup à faire si l’on veut que le changement soit professionnel et réussi.

Les conséquences du change management

Le Change Management est une approche globale qui combine les thèmes :

  • du leadership,
  • du comportement de communication,
  • du contrôle de la dynamique de groupe,
  • des processus de projet.

change managementUne gestion efficace du changement permet de changer les entreprises à grande vitesse et avec une forte implication des employés. Mettre en place cette culture est un travail difficile qui exige un haut niveau d’engagement personnel, de vastes connaissances et de compétences positionnelles.

Si vous voulez changer quelque chose, vous devez réfléchir soigneusement au préalable pour savoir si vous voulez adopter une approche professionnelle du Change Management . Parce que le changement ne se produit pas simplement ou comme un ajout ou un à-côté, mais comme une tâche centrale de gestion. Tout le monde doit être impliqué, c’est-à-dire que la participation des employés doit être élevée.

Le changement doit aussi être mis en œuvre rapidement, c’est-à-dire que le rythme du changement doit être élevé. Ce n’est que dans le cas où une participation élevée et un rythme élevé sont nécessaires en même temps que vous avez besoin du Change Management.

La différence entre le change Management et la technique du salami

Si le rythme peut être réduit de façon à ce qu’il y ait suffisamment de temps pour amener tout le monde, la tactique du salami a beaucoup plus de succès. Cette approche confronte l’entreprise uniquement à ce qui peut être facilement digéré à un moment donné. Les employés sont initiés aux nouvelles choses par petites étapes et ont suffisamment de temps pour s’y habituer.

Quand utiliser le salami slicing ou le Change Management ?

La tactique du salami est un bon choix, par exemple, si le changement touche un groupe de spécialistes dont vous ne voulez en aucun cas perdre les connaissances spécialisées. Dans des organisations à forte intensité de recherche, le salami-slicing peut être efficace.

Pour surmonter la peur des tâches complexes, utilisez la technique du salami. Des tranches fines sont plus faciles à percer avec une fourchette et à manger une par une que d’essayer de mordre tout le bâton. C’est exactement ce que vous faites avec votre tâche complexe. Vous la “découpez” en activités plus petites. Celles-ci ne sont alors plus effrayantes.

Il existe quelques règles de découpage :

  • Assurez-vous que les petites activités ont des résultats logiques et directs. N’interrompez pas les activités à mi-chemin.
  • Essayez de programmer les activités en tenant compte de leurs interdépendances. Les résultats précédents constitueront un bon point de départ pour les futures mini-tâches.
  • Suivez la séquence. Effectuez les activités comme elles sont prévues si vous avez tout ce qu’il faut pour le faire. Essayez de ne pas en sauter une ou de passer directement aux tâches les plus faciles ou à celles que vous préférez.

Si l’objectif est à la fois d’impliquer largement les employés et de maintenir le rythme du changement, le Change Management est l’approche appropriée.

Si vous souhaitez vous concentrer uniquement sur la participation des employés ou sur la rapidité du changement, vous n’avez pas besoin de déployer les efforts considérables qu’implique la philosophie du Change Management.

Posez vous les bonnes questions pour savoir quel processus mettre en place !

Les objectifs du Change Management

Le changement peut être déclenché par des événements externes et internes.

Voici quelques exemples de facteurs externes qui impliquent un changement dans l’entreprise :

  • Des concurrents apparaissent,
  • la législation change,
  • une technologie émerge,
  • etc.

Voici quelques exemples de facteurs internes : les attentes des propriétaires en matière de rendement changent, de nouvelles idées de collaboration apparaissent. Ce changement frappe l’entrepreneur pour son système bien rodé de division du travail, de processus, de structures et de relations. Après tout, l’entreprise fonctionne, elle tourne, uniquement à l’occasion de la réorganisation. Pour assurer la survie, c’est différent.

Les moteurs du changement

Une fois que vous avez décidé de la philosophie du Change Management , il est utile de jeter un deuxième regard fondamental avant de se lancer. Quel est le moteur du changement, quel est l’objectif de changement que votre organisation s’efforce d’atteindre ?

C’est bien sûr un truisme de dire que les occasions ou les moteurs de changement sont aussi variés qu’il y a d’entreprises. Chaque changement est spécifique.

La survie de l’entreprise

Lorsque la survie d’une entreprise est en jeu, l’urgence de changer est naturellement extrêmement élevée, menaçante. C’est pourquoi ces projets de changement visent d’abord à répondre à cette urgence. Le cas classique d’un tel changement est la réorganisation ou la restructuration. Dans cette crise, l’état de préparation de l’organisation au changement est d’une importance secondaire. Elle doit le faire, car il n’y a pas d’alternative au changement pour assurer sa survie. Le but du changement est ici : Nous devons sortir la tête de l’étau. Parce que si l’entreprise fait faillite, il n’y a plus rien à changer.

Le changement fait partie de la stratégie

Dans une organisation qui est non seulement habituée au changement, mais qui a réussi à le gérer, le renouvellement est un moteur commun des objectifs de changement. Ici, le changement fait partie de la stratégie, c’est-à-dire de l’approche consciente. Contrairement à la gestion de crise, où le moteur du changement vient de l’extérieur et passe souvent inaperçu, l’approche du renouveau est un processus de changement initié de l’intérieur. Les entreprises qui recherchent le renouveau suivent souvent le principe directeur selon lequel l’immobilisme est une régression, et sont donc constamment en train d’expérimenter et de créer des innovations.

Le changement pour répondre à une urgence

Le repositionnement radical est toujours l’occasion d’un changement lorsqu’il faut répondre à une grande urgence et, en même temps, améliorer la capacité de changement. Une organisation choisit souvent l’approche de la réingénierie lorsqu’elle sent qu’elle ne pourra pas survivre sans un changement clair. C’est souvent le cas lorsque les données et les indicateurs clés de performance sont orientés à la baisse, ou que l’entreprise prend visiblement du retard sur la concurrence. La direction décide alors de procéder à un changement à toute vitesse. C’est-à-dire pour assurer la survie ainsi que pour innover.

Les événements perturbateurs, tels que l’entrée d’un concurrent sur le marché qui menace fondamentalement le modèle d’entreprise actuel, créent une forte nécessité de se repositionner radicalement afin d’éviter de devenir un cas de restructuration. Le moteur de la mobilisation est la raison la plus courante du changement. L’organisation veut accroître sa capacité à changer et à se transformer.

Conclusion

Le Change management s’applique à des situations particulières. Au chef d’entreprise ou au manger de savoir quand mettre en place une telle procédure et pourquoi.

 

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.