Comment bâtir une relation de confiance professionnelle ?

La confiance est un thème qui apparaît le plus fréquemment dans les livres sur le management. La relation de confiance est en effet l’une des bases fondamentales pour avoir des équipes motivées au sein d’une entreprise. Avoir confiance en une personne, c’est savoir que vous pouvez compter sur elle. Vous pouvez vous fier à elle. Cependant, cette notion de confiance n’est pas pleinement exploitée sur le lieu de travail. Découvrez dans ce guide comment construire une relation de confiance professionnelle.

Être exemple dans la relation de confiance

L’exemplarité est certainement l’acte managérial le plus influent, car il contribue profondément à créer un climat de confiance avec ses équipes. Elle consiste à s’appliquer soi-même sur ce qui a été décidé ou ce que vous souhaitez que les autres appliquent. De ce fait, vous avez une attitude qui peut servir d’exemple. Vous montrez aussi que vous n’êtes pas au-dessus des lois.

Bien évidemment, l’exemplarité permet de montrer le chemin et la manière dont vous aimeriez que les choses soient faites. Vous montrez ainsi que vous êtes au même niveau que tout le monde, ce qui permettra de maintenir une bonne relation.

Par contre, si le manager se place au-dessus de tout le monde, l’équipe saura qu’il peut à tout moment ne pas respecter certaines règles. Il sera ainsi difficile de savoir quand elle pourra compter sur lui ou pas. Cela pose un problème de fiabilité et donc de confiance dans l’environnement de travail.

S’intéresser à l’autre

La relation de confiance se passe naturellement entre vous et l’autre. Montrer que vous vous intéressez réellement et sincèrement à l’autre enverra un message fort. Ceci permettra naturellement de bâtir une relation de confiance solide. Pour que l’autre ait confiance, il faut qu’il sache qu’il est quelqu’un d’important.

En effet, si vos actions ne se tournent que vers vous et si vous ne cherchez que votre propre intérêt dans la relation, alors cette dernière ne fonctionnera pas. Vous devez notamment chercher à comprendre qui sont vos équipes en tant que personnes et pas simplement en tant que salariés.

S’intéresser à l’autre, c’est chercher à comprendre ce qu’il ressent, ce qu’il vit. Comprendre les colères, les tristesses, les peurs et les joies seront les moyens d’aller plus en profondeur et de développer la confiance.

Par ailleurs, vous devez aussi savoir prendre la parole pour vous excuser et reconnaître vos torts. Pas besoin de se faire « hara-kiri ». Il suffit de reconnaître et de s’excuser pour évoluer dans un climat de travail sain et convivial. Les équipes comprendront et apprécieront votre honnêteté et votre sincérité.

Garder la confidentialité dans la relation de confiance

Il y a toujours des occasions où vous échangez avec vos équipes en collectif ou en individuel avec certains collaborateurs. Ces discussions seront riches et profondes. C’est pourquoi il est très important d’installer un climat de confiance, ce qui incitera les équipes à se confier à relation de confiancevous. Par exemple, elles vous feront part de leurs ressentis et de leurs points de vue sur :

  • les conditions de travail ;
  • certaines situations ;
  • les décisions et les directions que peut prendre l’entreprise.

Elles peuvent cependant vous livrer des ressentis ou points de vue qui doivent être gardés entre vous. Il s’agira de garder pour vous ces moments d’échanges, car ils font fortement partie des éléments essentiels pour construire la relation de confiance entre vous et vos équipes.

Couvrir d’anonymat les échanges dans certaines situations permettra aussi de créer des liens de confiance. Les équipes prendront ainsi conscience qu’elles pourront tout dire sans que cela se retourne contre elles. Sans doute, elles auront toute confiance en leur manager.

Tenir ses engagements

L’un des points essentiels pour développer des relations de confiance professionnelles est de tenir ses engagements. En effet, si vous promettez quelque chose, mais que vous ne tenez pas parole, alors les équipes sauront que ce que vous dites n’est pas forcément vrai.

Cela crée notamment un doute dans la tête des équipes et ne permet pas de bâtir une bonne relation. Alors, elles se poseront la question de savoir si ce que vous dites est vrai. Bien évidemment, ce doute n’est pas bon pour le rapport de confiance.

Si vous voulez en effet que cette relation de confiance soit solide et durable, il ne doit pas y avoir de doute. C’est pourquoi il est judicieux de ne pas s’engager lorsque vous n’êtes pas sûrs. L’idéal est d’attendre que les choses se produisent pour les annoncer plutôt que d’annoncer des événements qui ne se sont pas encore produits.

Conclusion

En somme, il n’est pas possible d’être tout le temps exemplaire et de tenir tout le temps ses engagements. Si vous savez reconnaître vos torts, tout le monde le comprendra et la relation de confiance perdurera.

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.