Tour d’horizon sur la méthode CK

Depuis la préhistoire, les premières civilisations innovaient en tout temps afin de surmonter les contraintes de leur environnement. Aujourd’hui encore, cet usage à innover est toujours présent dans les comportements des humains et connait une cadence très accélérée au point où cette époque est décrite comme « Ère de l’innovation intensive ». Pour être compétitives et concevoir des produits répondant à cette évolution, les entreprises doivent user de moyens efficaces comme la méthode CK. Mais de quoi s’agit-il ?

La méthode CK : définition

La méthode ou la théorie CK est un outil d’innovation utilisé dans la sphère des concepteurs de produits ou de services. Eh oui ! c’est un dispositif conceptuel qui permet de créer des objets ou des prestations très innovantes tout en assurant la gestion du développement d’innovation associé. En langage technique, on parle de l’innovation de rupture ou radicale.

Méthode CKEn clair, la méthode CK donne la possibilité aux créateurs d’établir et de faire des expériences nouvelles, innovantes afin de choisir celles qui répondent efficacement aux problèmes à résoudre. Les récentes connaissances acquisent serviront ensuite à préparer l’investigation d’une nouvelle piste de solutions inventives.

Ainsi, il en ressort clairement que la méthode CK vise à réaliser une conception innovante ou de rupture de manière méthodique et structurée. Pour parfaire à bien cette théorie, il est vivement conseillé de bien s’outiller. Par exemple, elle permettra aux concepteurs d’une voiture ou d’une prestation bancaire de renouveler le concept de leurs produits et services dans le but de les adapter à la réalité actuelle.

Il faut comprendre que cet outil conceptuel se base sur la relation étroite de deux mondes distincts : il y a le monde de la créativité (Concept space) et celle de la connaissance (Knowledge space). C’est la combinaison de ces deux univers qui permet de tirer totalement parti de la méthode CK.

Quel est le fonctionnement de la méthode CK ?

Le fonctionnement de la méthode CK est assez basique. Eh oui ! l’activité de cette théorie réside dans la combinaison des mondes de la créativité et de la connaissance. Comme il a été dit plus haut, c’est l’interception de ces deux espaces qui permet de réaliser l’innovation de rupture au niveau des concepteurs.

L’espace C (créativité) est un monde non logique où les idées nouvelles ou imaginaires se présentent sur la création d’un produit ou d’un service existant. Cependant, c’est dans l’espace K que tout le projet prendra son sens. C’est le monde de la connaissance qui permet d’évaluer les concepts et de visualiser la possibilité de leur mise en place.

Par exemple, c’est dans l’univers C qu’un concepteur peut proposer la création d’un « parapluie sans toile », mais c’est l’espace K qu’il pourra jauger la réalisation de son projet. Avec la méthode CK, on n’a pas besoin d’être un créateur de disposition pour innover.

Pourquoi l’utiliser ?

Il est évident que l’utilisation de la théorie CK présente des atouts exceptionnels pour les concepteurs junior ou séniors. Tout d’abord, cet outil d’innovation peut être utilisé dans n’importe quel domaine d’activité. Que ce soit dans la mécanique, la robotique, etc. Ensuite, la créativitéthéorie CK est un véritable dispositif d’innovation de rupture permettant aux créateurs de concevoir des produits et services à fort potentiel de croissance.

Elle leur donne plus de réussite dans la recherche et le développement des idées disruptifs à grande capacité. Enfin, elle permet à l’entreprise de mobiliser les experts de qualité afin d’assurer un projet d’innovation dans le temps et l’espace. Les grandes réussites de cette théorie viennent du domaine de l’aéronautique avec les entreprises SAFRAN et THALES.

Quels sont les utilisateurs de la méthode CK ?

Dans une entreprise, la théorie CK est un outil conceptuel qui peut être utilisé à de nombreux niveaux. La direction peut l’utiliser afin de mettre sur pied un programme d’innovation ambitieux dans le but de devancer la concurrence. Le chef de projet d’une firme peut également recourir à ce dispositif.

À ce niveau, la méthode CK lui permettra de donner un nouvel élan à une stratégie innovante et de la gérer efficacement. L’ingénieur peut user de cet outil conceptuel dans le but de proposer des alternatives innovantes à un projet. En outre, la méthode CK est idéale pour les startups afin de leur permettre de réaliser de l’innovation de rupture dans un domaine précis.

Conclusion

Somme toute, la méthode CK est un dispositif conceptuel qui permet aux entreprises de créer des produits et services innovants répondant aux besoins des utilisateurs d’un secteur précis. Elle est très efficace, car elle offre des avantages remarquables.

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.