Mentoring, l’importance d’un mentor pour un chef d’entreprise

Des siècles se sont écoulés depuis le jour où, selon la légende, Ulysse partit pour la guerre de Troie et confia la garde de son fils Télémaque à Mentor, qui s’avéra être la déesse Athéna, patronne des arts et de l’industrie.

Depuis lors et jusqu’à aujourd’hui, l’importance du mentoring ou mentorat comme technique de développement des personnes et, en particulier, des entrepreneurs et des travailleurs, est un outil de plus en plus utilisé. Explications !

Les avantages du mentoring

mentor-entrepriseLe mentorat sur le lieu de travail est bénéfique pour le mentoré, le mentor et l’entreprise.

  1. Pour le bénéficiaire, les avantages comprennent le développement d’aptitudes ou de compétences spécifiques, une plus grande confiance en ses capacités, l’élargissement de ses réseaux et un cours accéléré sur le secteur et sa culture. Ils trouvent dans l’expérience de leur mentor les lignes d’action pour leurs performances futures, en termes de culture organisationnelle ou de formation professionnelle (lorsque les deux viennent de la même entreprise ou de la même profession), en élargissant les horizons de connaissance, lorsqu’il s’agit de mentors venant d’autres secteurs de l’entreprise ou même d’autres organisations.
  2. Les avantages pour le mentor sont la valorisation de son rôle et un sentiment de satisfaction professionnelle et une forme dominante de reconnaissance et de récompense.
  3. L’entreprise a tout à gagner en montrant qu’elle se soucie de ses employés et qu’elle souhaite s’investir dans leur vie personnelle. Surtout, elle réduit les coûts de formation et aide tous les employés à combler les écarts entre les générations, à remédier aux pénuries de talents et à partager les connaissances. De plus, il y a toujours l’avantage d’augmenter la rétention des employés et de générer de la satisfaction au travail, tant pour le mentor que pour le mentoré.

Types de programmes de mentorat

Il existe plusieurs types de mentorat et chacun présente des avantages uniques pour les participants et les organisations. Avec un peu de recherche et de planification, vous pouvez choisir et mettre en place la structure de tutorat qui convient à votre entreprise.

Mentoring de carrière

Il s’agit du type de Mentoring le plus courant. Son approche traditionnelle associe mentors et mentorés dans un rapport allant jusqu’à 1:1. La plupart des entreprises préfèrent ce modèle car il permet au mentor et au mentoré de développer une relation personnelle tout en fournissant un soutien individuel dont ils peuvent tous deux bénéficier.

Le Mentoring inversé

Dans cette approche, les cadres supérieurs deviennent des mentorés et, par ricochet, les employés de niveau inférieur deviennent des mentors. La différence réside dans l’objectif général, qui est de tenir la génération plus âgée informée sur des sujets tels que les dernières tendances en matière de réseaux sociaux, de technologie, de culture pop et de médias.

Mentoring pour la diversité

Affecter ensemble des employés issus de groupes démographiques spécifiques dans le but d’encourager leur participation et leur développement. Cette approche contribue à améliorer la diversité dans les rôles de direction ou dans d’autres disciplines, et permet à des populations diverses d’apprendre et de partager leurs expériences. Des recherches ont montré que les entreprises dont l’origine ethnique et le sexe sont diversifiés ont plus de chances d’obtenir un retour sur investissement supérieur à la moyenne.

Pourquoi les chefs d’entreprise ont aussi besoin d’un mentor

Il n’est plus rare que des PDG et d’autres hauts dirigeants d’entreprise se soumettent à des “séances” d’analyse personnelle en tant que managers sous l’œil bienveillant d’un mentor. Cette pratique peut également profiter aux entreprises qu’ils dirigent.

Le fait d’avoir un mentor crédible qui a un vécu en tant que dirigeant d’entreprise complexe a un impact significatif sur les compétences et la confiance des mentorés.

Les entrepreneurs accordent de plus en plus une grande priorité à ce type de soutien, en prenant le temps de tenir des réunions régulières en face à face, précédées d’un ordre du jour pertinent et d’une préparation. Les mentors apportent leur soutien en racontant des histoires, succès et échecs, en jouant le rôle de caisse de résonance et de sparring-partner et en donnant leur avis sur ce qu’ils ont vu et lu dans l’actualité.

Tout le monde a besoin d’un mentor ! L’évolution rapide de la technologie, de la démographie et de la mondialisation est telle qu’aucune personne ne peut avoir les connaissances ou l’expérience nécessaires pour diriger efficacement une organisation dans l’environnement actuel.

Le rôle du mentor

mentoring-accompagnementParmi les fonctions que remplit un mentor, citons la définition et la réalisation d’objectifs professionnels, le fait de surmonter des difficultés au travail, de prendre des décisions avec plus de confiance, d’acquérir de nouvelles compétences ou d’apporter un point de vue extérieur face à des difficultés.

Les avantages que le dirigeant d’une entreprise peut tirer d’un mentor

Tant du côté personnel comme le leadership, la négociation et les problèmes personnels que devant les domaines plus axés sur la gestion, le mentor leur est bénéfique.

Selon des responsables d’entreprises, le travail avec leurs mentors a amélioré leurs compétences stratégiques :

  • ils ont pris de meilleures décisions,
  • amélioré les performances de l’entreprise,
  • mieux répondu aux attentes des parties prenantes.

L’impact sur leur leadership a aussi été très significatif . Le mentoring les a aidé à :

  • mieux gérer les relations cruciales,
  • prendre confiance dans leur rôle,
  • devenir plus rapidement compétent.

Nous parlons constamment de la transformation numérique des entreprises, mais nous oublions souvent l’importance de disposer de personnes clés, que ce soient un coach ou un mentor, pour nous aider au sein de l’organisation à guider les talents nouvellement acquis qui nous accompagneront dans cette transition.

Le choix d’un mentor

Avant tout, le mentoré doit se sentir à l’aise et faire confiance au mentor. S’il n’y a pas de confiance, la personne guidée ne racontera que l’histoire qu’elle pense que le mentor veut entendre plutôt que ce qui s’est réellement passé. Si une personne guidée ne partage que ses succès et ses forces en se mettant dans la position la plus positive, à quoi sert la relation de mentorat ?

La personne guidée doit partager ses craintes, ses échecs et ses faiblesses, et ne le fera que si elle est sûre que la confidentialité sera préservée.

Il est aussi utile que  le mentor ait des expériences alignées sur ce que le mentoré recherche.

Le profil d’un mentor

Le mentor idéal doit être une personne fiable, à l’écoute et capable de donner un retour constructif. Ils doivent être prêts à passer du temps avec leurs protégés et à partager avec eux non seulement leurs succès, mais aussi, et parfois surtout, leurs erreurs et leurs échecs. En bref, il doit être une personne généreuse et ouverte, qui reconnaît que chacun apprend à sa manière et laisse ses guides trouver leur propre chemin, en acceptant que son travail consiste uniquement à les orienter dans ce qu’il croit sincèrement être la bonne direction.

Tout le monde n’aura pas la chance comme Télémaque d’avoir une déesse comme mentor, mais, même avec les imperfections humaines, la possibilité de pouvoir compter sur un point d’appui solide et un bon guide est sans aucun doute importante pour le développement personnel et professionnel des employés.

En quoi consistent les séances de mentorat ?

Une session de mentorat peut commencer par une première rencontre entre les participants. Présentations et aspirations des uns et des autres. Ensuite, une feuille de route est établie, qui comprend les objectifs et les défis de l’initiative ainsi qu’un plan d’action et des stratégies pour les réaliser. Ces domaines peuvent aller des compétences de gestion à la gestion financière, en passant par le marketing et la communication, les ressources humaines, la planification stratégique, les ventes ou l’internationalisation de l’entreprise.

Un projet de mentoring dure généralement environ six mois à neuf mois. Les promoteurs considèrent que ce délai est suffisant pour avoir acquis les principales clés et être en mesure de faire les premiers essais tutorés. Ensuite, il est temps de voler de ses propres ailes, bien qu’en le complétant par des activités de mise en réseau, les liens et le soutien générés se renforcent et s’étendent et le nouveau projet acquiert un potentiel de réussite beaucoup plus important.

Conclusion

Le Mentoring est essentiel non seulement parce qu’il permet de transférer des connaissances et des compétences entre le mentor et le mentoré, mais aussi parce qu’il offre une socialisation professionnelle, un réseau, un soutien personnel et un travail d’équipe accru. Un programme de mentorat de qualité peut être un moyen universellement efficace et rentable de favoriser la croissance et le développement professionnels d’un employé.

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.