Faire un budget prévisionnel : comment procéder ?

La réalisation de budget prévisionnel est une phase incontournable dans la croissance de toute entreprise. Celui-ci désigne une estimation précise des dépenses et recettes. C’est un véritable outil d’aide à la décision qui vous permettra d’anticiper votre futur résultat. Faire un budget prévisionnel, c’est planifier vos besoins en trésorerie et revoir vos objectifs fixés. Découvrez dans cet article comment procéder.

Qu’est-ce qu’un budget prévisionnel ?

Avant d’entamer toute réflexion, il faut d’abord connaître ce qu’est un budget prévisionnel. Il s’agit d’un tableau regroupant l’ensemble des dépenses et des recettes liées à un projet pour l’année en cours ou à venir. Autrement dit, cet exercice représente la feuille de route à suivre tout au long de l’année.

budgetCe tableau financier est parfois difficile à réaliser pour de nombreuses entreprises. Le budget prévisionnel est composé des tableaux financiers suivants :

  • le plan de financement ;
  • le bilan prévisionnel ;
  • le compte de résultat prévisionnel ;
  • le plan de trésorerie annuel et mensuel.

Vous pouvez également ajouter le besoin en fonds de roulement (BFR) et le seuil de rentabilité (SR). Il ne faut toutefois pas confondre le budget prévisionnel et le business plan. Ce dernier détaille en effet le marché, l’organisation et surtout la stratégie de l’entreprise pour les années futures. Le budget prévisionnel est par contre beaucoup plus concentré sur les recettes et les dépenses.

Pourquoi faire un budget prévisionnel ?

Faire un budget prévisionnel présente de nombreux atouts. L’un des principaux avantages est de vous permettre d’avoir une idée sur la viabilité de votre projet et ses risques. Grâce à cet exercice, vous pourrez notamment connaître les objectifs à atteindre, obtenir un prêt auprès des banques et même convaincre des investisseurs.

En réalisant un budget prévisionnel, vous pourrez aussi comparer la rentabilité du projet, et ainsi juger de la faisabilité de ce dernier. Autrement dit, s’il mérite d’être réalisé. Bien évidemment, connaître les coûts de votre projet augmente généralement vos chances de réussite. Il faut également préciser que la réalisation de cet exercice vous permet de vérifier que vous disposez du budget suffisant pour la faisabilité du projet.

Par ailleurs, il est important d’impliquer l’ensemble de vos associés dans la réalisation de votre budget prévisionnel. Ils font en effet partie intégrante de ce dernier. Réunissez-vous et ensemble, définissez les objectifs, les points d’amélioration ou encore les éventuelles restrictions à envisager. N’oubliez pas ensuite de présenter votre budget aux autres responsables de l’entreprise (directeur des ventes, responsable du marketing, responsable commercial, etc.).

Comment faire un budget prévisionnel ?

Faire un budget prévisionnel nécessite certaines étapes.

Étape 1 : Recensez et séparez vos dépenses

Avant toute chose, vous devez d’abord recenser toutes vos dépenses, c’est-à-dire tous les points d’investissement. Elles regroupent les coûts directs et indirects. Les séparer vous permettra notamment de calculer vos bénéfices bruts et nets. Bien sûr, vous ne pourrez pas toutes les recenser. Voici toutefois une liste exhaustive qui pourra bien vous guider.

Les coûts directs

Ils comprennent :

  • Faire un budget prévisionnelle coût des achats ou de la location d’outil spécifique au projet ;
  • le coût de la main-d’œuvreexterne ;
  • les frais de réunions, de déplacement, ;
  • les charges d’exploitation ;
  • la somme des rémunérations du personnel au prorata du nombre d’heures liées au projet ;
  • les coûts liés à la communication (frais liés à la diffusion, graphisme, etc.).

Les coûts indirects :

Les coûts indirects sont nécessaires au bon déroulement du projet. Ils regroupent notamment les impôts et taxes. Il y a aussi les coûts de gestion. Il s’agit des salaires des services liés à l’entreprise (service comptable, juridique, sécurité).

Il ne faut pas également oublier les frais de communication généraux et les charges financières telles que les emprunts bancaires, les intérêts à payer, etc. Les charges diverses telles que les factures d’eau, d’électricité, de téléphone, de loyer et les charges locatives, les assurances, l’entretien du matériel et des locaux sont aussi des coûts fixes.

Étape 2 : Prévoyez vos recettes

Après les dépenses, il est temps de prévoir vos recettes. Ces dernières représentent tout ce qui peut rapporter de l’argent à votre entreprise. Parmi les recettes possibles, on peut citer : les subventions, les diverses aides, les partenariats, la vente de marchandises ; l’autofinancement, les prestations de services, les produits financiers, etc.

Par ailleurs, le budget prévisionnel doit diversifier les sources de financement afin de rassurer les investisseurs sollicités de pallier les risques de désistement. En outre, il faut noter qu’il existe notamment des logiciels de gestion qui peuvent vous aider à faire un budget prévisionnel.

Conclusion

En somme, le budget prévisionnel sera amené à évoluer en cours d’année. Il est important de consulter ce dernier chaque mois afin de vérifier que vous êtes en accord avec vos stratégies.

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.