Aller au contenu

Faire la comptabilité moi-même de mon entreprise

L’obligation de tenir sa comptabilité et de pouvoir fournir les comptes à jour à tout moment est valable pour toute entreprise, qu’elle soit toute petite ou très grande. Alors que les grosses structures auront le plus souvent leur propre comptable qui sera contrôlée par un expert-comptable une fois par an, la problématique est autre pour les petites entreprises. En effet, la comptabilité doit être sous-traitée ou faite par soi-même. La première option ayant un coût non négligeable, il peut être souvent envisagé d’opter pour la seconde. Quelles sont les obligations, les contraintes et les outils qui peuvent m’aider si je décide de faire ma comptabilité moi-même ?

Qu’est-ce que cela implique de tenir une comptabilité ?

tenir sa comptabilite

La première étape consiste à trier et à conserver les factures et les pièces justificatives selon des règles précises. C’est la condition préalable à une comptabilité solide. Ensuite, chaque pièce justificative doit être saisie dans le logiciel de comptabilité selon certaines règles de saisie. Ce n’est qu’à ce moment-là que vous, votre conseiller fiscal ou même votre comptable avez une vue d’ensemble de toutes les informations nécessaires et des chiffres actuels.
Tous les articles d’agiretentreprendre peuvent vous aider à comprendre la comptabilité.

Les obligations

Faire faire sa comptabilité par un professionnel n’est pas une obligation. Par contre il y en a d’autres qu’il est indispensable de respecter pour éviter de risquer de faire face à de problèmes sérieux.

Obligations comptables liées à votre secteur d’activité

En premier lieu il conviendra de connaître les obligations comptables liées à votre secteur d’activité, mais aussi à la taille de votre entreprise. Parmi celles-ci vous pourrez trouver, entre autres, l’enregistrement chronologique des mouvements (achats, ventes), l’établissement d’un inventaire annuel et la fourniture des comptes de fin d’exercice. Pour faire les choses dans les règles de l’art, vous devrez obligatoirement utiliser un plan comptable adapté.

Tenue des livres comptables

En second lieu, vous devrez être très méthodique et extrêmement rigoureux. Mettez en place dès le départ une organisation pratique et n’en changez pas toutes les deux minutes. Imposez-vous un temps quotidien ou hebdomadaire ou vous vous occuperez de mettre à jour vos livres. Et surtout, ne vous laissez pas déborder, car retrouver une erreur de comptabilité plusieurs semaines après est quasiment impossible.

Les déclarations

Il est essentiel de compléter et envoyer dans les délais impartis les déclarations de TVA ainsi que la déclaration fiscale. Il en va de même pour la publication des comptes des entreprises qui sont soumises à cette obligation.

Connaissances comptables

En dernier lieu, même si elle n’est pas obligatoire, il est fortement conseillé de suivre une formation en comptabilité. Cela vous apportera l’avantage certain d’apprendre les bases comptables et vous épargnera bien des erreurs.

Les contraintes

Si vous décidez de faire votre comptabilité vous-même, il faut que vous preniez bien conscience que c’est très chronophage. C’est d’autant plus prenant que même avant de commencer, il vous faudra apprendre toutes les normes et règles qui régissent le domaine comptable. Ensuite, comme vu au-dessus, il ne vous faudra pas déroger aux principes que vous vous êtes imposés de tenir à jour vos comptes au minimum une fois par semaine. Dans la liste des contraintes dont vous devez prendre conscience, il vous faudra considérer également que la comptabilité est quelque chose de très technique et que la moindre erreur peut avoir de graves conséquences, que ce soit par rapport à l’État, aux services fiscaux ou même au niveau juridique.

Conseils pour la tenue de la comptabilité d’une entreprise

faire soi-meme comptabilite

Pour la comptabilité, toutes les opérations commerciales doivent être documentées – même les prélèvements privés doivent être correctement documentés. Vous êtes tenu de conserver toutes les factures, les justificatifs et la correspondance avec les clients. Pour ne pas perdre la vue d’ensemble, vous devez tenir votre comptabilité sous forme numérique et la sauvegarder en double.

Les outils logiciels pour vous aider

L’utilisation d’un logiciel spécifique pour faire sa comptabilité est très très conseillée. Renseignez-vous auprès de vos confrères ou sur Internet sur les logiciels existants pour savoir lequel est le plus adapté à votre activité et à la taille de votre entreprise.

Pour la comptabilité numérique, il existe quelques logiciels de comptabilité peu coûteux qui simplifient considérablement le processus. Vous pouvez acheter un logiciel de comptabilité auprès de différents fournisseurs, qui sont spécialement conçus pour répondre aux besoins de votre entreprise. Ces programmes ne se contentent pas de faciliter la tenue de la comptabilité, ils créent également des factures, traitent les données de manière claire et génèrent automatiquement la déclaration de revenus.

Classer vos pièces comptables

Un système de classement bien organisé facilite également grandement la tenue des comptes. Il est préférable de classer tous les documents bancaires et les documents correspondants pour tous les mouvements de compte dans des dossiers par ordre chronologique, de sorte que le plus récent se trouve toujours en haut. De la même manière, vous devez classer dans un dossier séparé toutes les pièces justificatives en espèces. Si vous disposez d’une caisse professionnelle, vous devez également tenir un livre de caisse dans lequel vous détaillez toutes les entrées et sorties.

Conclusion : faire soi-même sa comptabilité ou non ?

A première vue, la comptabilité d’une petite entreprise ou entreprise individuelle ne semble pas difficile à tenir. Vous gardez vous-même une vue d’ensemble des recettes et des dépenses de l’entreprise et vous économisez soi-disant les coûts d’un personnel spécialement formé.

Mais cela peut rapidement devenir un inconvénient. La comptabilité est une tâche complexe qui requiert un grand savoir-faire. La préparation et l’enregistrement des chiffres, la comptabilité financière et du personnel, la comptabilité analytique, le contrôle de gestion et le reporting, une bonne maîtrise d’Excel et des logiciels de comptabilité spécialisés, ainsi que des connaissances approfondies en matière de droit fiscal et commercial sont nécessaires à une bonne comptabilité.

La moindre erreur peut entraîner des problèmes avec le fisc. De plus, le comptable assume automatiquement les conséquences civiles et pénales en cas d’erreur. Compte tenu de l’évolution constante de la situation juridique, cela représente un défi particulier. Des formations continues régulières sont donc nécessaires, ce qui est à nouveau coûteux en temps et en argent. N’oubliez pas non plus que vous ne pouvez pas consacrer le temps que vous consacrez à la comptabilité de votre entreprise à vos activités quotidiennes.

Il faut donc décider au cas par cas s’il vaut vraiment la peine de s’occuper soi-même de la comptabilité ou s’il vaut mieux l’externaliser et bien y réfléchir.

Concluons simplement en vous rappelant que de faire sa comptabilité soi-même n’est pas une décision qui est à prendre à la légère. Vous devez peser honnêtement le pour et le contre et être certain de pouvoir vous conformer aux exigences que cela induit.

Laisser un commentaire