Blog

Peut-on entreprendre après 50 ans ?

Il y a quelque chose de romantique dans le terme entrepreneuriat, surtout lorsqu’on songe à se lancer dans la deuxième partie de sa vie, après 50 ans. La chance d’être votre propre patron et de passer votre temps à faire le travail que vous aimez peut sembler séduisante. Alors devez-vous vous lancer ou pas ? Explications.

Votre motivation pour entreprendre : Intrinsèque ou extrinsèque ?

On distingue deux grands types de motivation qui amènent les gens à entreprendre dans la cinquantaine ou après. Il y a ceux qui sont attirés par l’entrepreneuriat parce que c’est quelque chose qu’ils ont voulu faire toute leur vie et ils ont enfin l’occasion de le faire. On parle alors de motivation intrinsèque parce que ces entrepreneur avaient pour objectif de créer leur business.

D’autres sont des gens qui sont poussés à le faire parce qu’ils risquent de perdre leur emploi ou ont perdu leur emploi. Il se peut aussi que leur emploi actuel ne leur plaise plus et qu’ils envisagent de faire autre choses. Et nous savons qu’au-delà de 50 ans, il est beaucoup plus difficile d’en retrouver un. Ils sont alors contraints de commencer quelque chose par leurs propres moyens pour continuer à gagner leur vie. On parle alors de motivation extrinsèque. On est motiver de fuir une situation déplaisante mais sans forcément avoir une motivation naturelle pour la solution envisagée.

Suivez Votre Passion ? un bon conseil pour entreprendre ?

Tentrepreneur-seniorrop souvent, les gens sont encouragés à créer de nouvelles entreprises et à poursuivre leur passion mais derrière ce rêve il peut y avoir des dangers.

Une préoccupation est que le passage à l’entrepreneuriat pourrait empêcher certaines personnes d’être prêtes à faire face aux réalités financières de la retraite. Cela inclut les coûts des soins de santé et la constitution d’un capital suffisant pour la pension

Mise en garde sur l’entrepreneuriat après 50 ans

Pour ceux qui choisissent de se lancer dans le jeu lorsqu’ils ont 50 ans ou plus sans filet de sécurité financière, c’est un problème. Le travail autonome et l’entrepreneuriat chez les personnes âgées,

Le risque de démarrer une entreprise à la retraite

Évidemment, l’esprit d’entreprise n’est pas mauvais en soi. Les nouvelles entreprises contribuent à la croissance économique et, en retour, à la création d’emplois. Mais environ la moitié des nouvelles petites entreprises finissent par fermer leurs portes endéans les cinq ans. Si vous êtes à la retraite, ou près de cette étape, il y a moins de temps pour compenser les pertes éventuelles.

Conseils à l’intention des futurs entrepreneurs seniors

Vous devez déterminer comment vous allez financer des dépenses pour une couverture de soins de santé et une épargne retraite qui peuvent être coûteuse, qui plus est, dans une période où vous pourriez avoir plus de besoins en soins de santé.

Une autre grande préoccupation est de savoir où les entrepreneurs plus âgés trouveront le capital nécessaire pour démarrer leur entreprise de rêve. Il est à craindre que les gens ne puisent dans leur épargne-retraite. Certains entrepreneurs peuvent connaître un succès fou, mais pour un grand nombre d’entre eux qui ne réussiraient pas, cela pourrait entraîner un taux de pauvreté plus élevé dans leur chef.

Il faut toujours mettre en garde les entrepreneurs potentiels de plus de 50 ans contre le recours aux comptes de retraite pour financer leur démarrage. Cela peut être assez risqué pour leur sécurité financière future.

Les joies d’être un entrepreneur plus âgé

Ceci étant dit, il ne faut pas être pessimiste au sujet de l’entrepreneuriat senior.

Les entrepreneurs plus âgés gagnent beaucoup de flexibilité dans leur travail, et c’est un facteur de motivation majeur pour beaucoup de gens. Cela devient d’autant plus important que vous êtes âgé. Et ils gagnent en autonomie, ils deviennent leur propre patron.”

Les personnes les mieux préparées pour devenir entrepreneurs sont celles qui ont des niveaux plus élevés de capital cognitif, de capital social et de capital financier.

  • Le capital cognitif peut être, par exemple, l’éducation et l’expérience professionnelle.
  • Le capital social serait leur réseau social.
  • Le capital financier serait leurs actifs financiers et leur richesse.

Si vous avez des niveaux plus élevés de ces derniers, il a été démontré que vous pouvez avoir plus de succès dans l’entreprenariat.

Heureusement, ces formes de capital ont tendance à augmenter avec l’âge, parce que vous avez eu plus de temps pour les cultiver. Par conséquent, les personnes âgées en général réussiraient probablement mieux que les plus jeunes en matière d’entreprenariat.

Les entrepreneurs les plus prospères : Âge moyen et seniors

En fait, la plupart des entrepreneurs qui réussissent sont d’âge moyen et au-delà.

Une étude, sur un échantillon de 1.700 personnes, a montré que les fondateurs de nouvelles entreprises qui connaissent la croissance la plus rapide ont une moyenne d’âge de 45 ans.

Un fondateur de 50 ans a 1,8 fois plus de chances d’atteindre une croissance supérieure qu’un fondateur de 30 ans..

Dans son enquête de 2018 sur l’état de l’entrepreneuriat menée auprès de 2 165 propriétaires d’entreprise, la  Fondation Kauffman les entrepreneurs plus âgés ont déclaré avoir moins de difficulté à démarrer leur entreprise que les plus jeunes.

Pourquoi les propriétaires d’entreprises plus âgés ont-ils un avantage ?

Un entrepreneur plus âgé bénéficie d’une plus grande expérience en gestion, en marketing et en finance, ainsi que d’une connaissance plus riche et plus approfondie d’une industrie.

Les personnes de 60 ans et plus sont finalement celles qui sont les plus sereines pour entreprendre. Certains des risques inhérents au travail indépendant et à l’esprit d’entreprise diminuent lorsque les gens commencent à toucher des prestations de retraite de la sécurité sociale. Les personnes qui créent de nouvelles entreprises tout en bénéficiant de leur pension comme base de soutien continueront à avoir un revenu que leurs entreprises réussissent ou non. Ce revenu mensuel les aidera à surmonter les hauts et les bas.

Conclusion

Il n’y a pas d’âge pour entreprendre. A chaque période de la vie, il y a des avantages et inconvénients. Ce que les entrepreneurs seniors doivent faire, c’est veiller à ne pas mettre leur situation financière en péril car ils n’auront pas le temps de se refaire si les choses tournent mal.

0
  Article en rapport
  • No related posts found.