Charges fixes et variables d’une entreprise : comment les calculer ?

Les charges fixes et variables sont des charges que doit supporter une entreprise pour développer son activité. Elles font partie des ratios de gestion que tout dirigeant doit connaître pour mener efficacement la gestion de son entreprise. Les identifier va en effet permettre à l’entreprise d’être flexible et de pouvoir évaluer sa rentabilité. Découvrez dans cet article comment les calculer.

Les charges fixes : qu’est-ce que c’est ?

Aussi appelées charges de structure, les charges fixes sont constantes, quel que soit le niveau d’activité de l’entreprise. Indépendantes du chiffre d’affaires, elles constituent des charges récurrentes que votre entreprise doit nécessairement payer, quel que soit son niveau de charges d'une entrepriseproduction.

Parmi ces charges, on peut citer :

  • le loyer ;
  • les salaires ;
  • les charges fiscales ;
  • les frais d’administration ;
  • les abonnements ;
  • l’entretien des locaux, etc.

Par ailleurs, les factures d’électricité, de gaz ou de téléphone peuvent aussi être considérées comme des charges fixes. Cela va toutefois dépendre de votre activité. Par exemple, le montant de la facture d’électricité évoluera en fonction de l’activité dans le cas d’une usine.

Il faut préciser que l’activité doit toujours être suffisante pour couvrir l’ensemble des charges. Il est donc impératif pour un dirigeant, d’identifier toutes les charges fixes que supporte son entreprise. Celles-ci constituent en effet un facteur clé dans le calcul du seuil de rentabilité de la société.

Comment calculer les charges fixes ?

Le calcul des charges fixes est important pour toute entreprise. Il peut se faire en se basant sur la formule du seuil de rentabilité de celle-ci :

Seuil de rentabilité (SR) = [charges fixes (CF)/taux de marge sur coût variable (MCV)]. Avec cette formule, vous pouvez déterminer les charges fixes en faisant :

Charges fixes (CF) = [SR x MCV], sachant que MCV = [(chiffre d’affaires – Charges variable)/(chiffre d’affaires)] x 100.

Qu’est-ce que les charges variables ?

Comme leur nom l’indique, les charges variables évoluent dans le temps en fonction de l’activité d’une société et de la croissance de son chiffre d’affaires. Elles sont aussi appelées « charges opérationnelles » ou « charges d’activités ». Elles sont dynamiques et indépendantes des ventes de l’entreprise.

Il faut souligner que si les commandes de la société baissent, les charges variables aussi baissent. Ainsi, plus les ventes augmentent, plus les charges variables aussi augmentent. Il n’existera plus de charges variables, lorsque le chiffre d’affaires sera égal à zéro. Celles-ci regroupent entre autres :

  • le coût de matières premières ;
  • la part variable des salaires ;
  • les frais de packaging ;
  • les commissions ;
  • les frais de transport ;
  • les coûts de distribution.

Par exemple, pour une entreprise spécialisée dans la restauration rapide par exemple, les charges variables correspondent à l’ensemble des éléments utilisés pour la réalisation des sandwichs. Elles correspondent aussi aux frais de livraison à domicile, aux emballages, etc. Bien évidemment, ils varient toujours selon le nombre de commandes.

Charges fixes et variablesComment calculer les charges variables ?

Il est important de calculer ses charges variables. Vous devez avoir une vision claire sur celles-ci, car elles permettent de connaître son taux de marge sur coût variable ou son seuil de rentabilité, indicateur financier clé pour l’entreprise.

La formule de calcul des charges variables est la différence entre le chiffre d’affaires (CA) et la marge sur coût variable (MCV). Si la MCV est supérieure aux CF, alors l’entreprise réalise de bénéfice. Il faut noter que les charges variables sont généralement estimées en pourcentage du volume des ventes réalisées ou du chiffre d’affaires réalisé.

Quelle est la différence entre charges fixes et variables ?

Pour les chefs d’entreprise, la distinction entre les charges fixes et variables est primordiale. Celles-ci vont notamment permettre de calculer précisément le seuil de rentabilité, et ainsi évaluer la rentabilité de leur activité. Pour ce faire, il suffit de lister l’ensemble des charges et ensuite, les affecter selon leur nature (charges fixes ou variables).

Les charges qui ne changent pas en fonction du volume de l’activité de l’entreprise seront considérées comme des charges fixes. Cela signifie qu’elles sont stables, constantes, quel que soit le niveau de production. Contrairement aux charges fixes, les charges qui varient en fonction des ventes de l’entreprise seront considérées comme des charges variables.

Cela signifie qu’elles sont dynamiques et évoluent selon le niveau de production ou le chiffre d’affaires. Plus le chiffre d’affaires ou la production augmente, plus les charges variables augmentent. Dans tous les cas, ces deux types de charges permettent de calculer le seuil de rentabilité et la marge sur les coûts variables.

Conclusion

Vous en savez plus désormais sur les charges fixes et variables. Il est important de les identifier et de les distinguer afin de réaliser la rentabilité de l’activité de votre entreprise.

 

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.