Découvrez les avantages de gérer la fiche de paie en ligne

Qu’il s’agisse d’une TPE ou d’une PME, un employeur à des obligations à respecter dont la plus basique : payer les salariés. Cela se fait notamment par l’établissement de la fiche de paie qui regroupe plusieurs informations. Pour aider ce dernier à établir les fiches de paie et avoir du temps pour consacrer à son activité, il existe plusieurs solutions adaptées. L’une d’elles est de gérer la fiche de paie en ligne. Démarche écologique, économie de temps, et hausse de la productivité des ressources humaines, voilà quelques atouts de gérer la fiche de paie en ligne.

Qu’est-ce que la fiche de paie

fiche-paie-ligneEn Belgique comme en France, une fiche de paie ou un bulletin de salaire est un document descriptif obligatoire transmis à un salarié par son employeur selon la périodicité du paiement. Autrement dit, le bulletin de salaire n’est rien d’autre qu’un récapitulatif des informations relatives à la rémunération de l’employé. De manière générale, elle intervient à la fin de chaque mois et doit être délivrée obligatoirement par l’employeur à ses salariés sous peine de se retrouver devant les tribunaux.

Comment transmettre la fiche de paie à un salarié ? Plusieurs options s’offrent à l’employeur, soit il l’envoie par voie électronique, par voie postale, soit il remet le bulletin de paie en main propre. Depuis quelques années, l’employeur n’a plus besoin d’une autorisation du salarié avant d’envoyer la fiche de paie par voie électronique. L’essentiel est que ce document parvienne au salarié de manière sécurisée. Cependant, s’il souhaite l’avoir de manière physique, à lui de le faire savoir par une demande écrite à l’employeur.

Que comporte un bulletin de salaire ?

En France, chaque chef d’entreprise à l’obligation de remettre selon la périodicité à tout salarié un bulletin de paie. Ce dernier doit comporter quelques mentions obligatoires. Parmi ces dernières nous avons :

  • les informations par rapport au temps de travail,
  • celles relatives aux prélèvements fiscaux,
  • la somme nette versée au salarié,
  • les coordonnées de l’employeur.

À cela s’ajoute aussi l’identification du salarié (son nom, sa position hiérarchique, et son emploi), le calcul du salaire, les congés payés, la mention incitative, les tickets de restauration, etc. Tout ceci rend d’ailleurs la lecture de la fiche de paie souvent un peu plus compliquée.

 

Comment fonctionne la fiche de paie en ligne

Rapidité et efficacité, beaucoup d’entreprises optent pour la fiche de paie en ligne. Cette solution prend en charge toutes les tâches liées à fiche de paie. Tout ce qu’il faudra faire est d’entrer les variables par rapport à la rémunération des salariés : les congés payés, la somme de la paie… Le salaire est calculé automatiquement par le logiciel de comptabilité qui présente ensuite le bulletin de paie.

Les avantages de la fiche de paie en ligne pour une entreprise

L’élaboration des bulletins de salaire entraine des coûts supplémentaires pour une société. Entre autres, il y a les frais de stockage, les frais d’impression et d’autres. En tout, le coût d’une fiche de paie élaborée en version papier est d’environ 3 euros par employé. À l’inverse, un bulletin de salaire électronique est estimé à environ 1 euro par document. Pour faire simple, gérer une fiche de paie en ligne, c’est se faire des économies. Par exemple, une structure qui a plus de 2000 fera une économie de plus de 24 000 euros/an, bien sûr si tous les employés ou salariés de la structure choisissent la dématérialisation de la paie.

Fiche de paie en ligne : un gain de temps

En plus de faire des économies, une entreprise qui opte pour la fiche de paie en ligne fera aussi des économies de temps. En effet, gérer le bulletin de salaire en ligne permet au spécialiste de la gestion de la paie de réduire les risques d’irrégularités et d’éliminer certaines tâches. Aussi, les salariés peuvent avoir accès facilement aux informations concernant la paie et aussi la fiche de paie est pratique pour les organismes sociaux.

De plus, la dématérialisation de paie permet à l’entreprise de centraliser toutes les données, d’archiver facilement les bulletins de salaire et également d’y accéder à tout moment. Quant au salarié, celui-ci pourra accéder à ces documents facilement et le problème de perte de bulletin est résolu.

Par ailleurs, l’agent de paie n’a pas besoin d’installer un logiciel ni de payer les frais de licence, ce qui constitue une économie d’argent pour la société.

Fiche de paie en ligne : Sain pour l’environnement

Comme souligné un peu plus haut, une entreprise qui a 2 000 employés produit en moyenne 70 000 documents RH chaque année. Gérer la fiche de paie en ligne, c’est réduit l’utilisation de papier, d’encre et d’enveloppe. C’est donc une meilleure option pour préserver l’environnement.

Pour terminer, toutes les sociétés qui utilisent la technologie pour gérer la paie de leur employé envoient un message positif. Pour être plus précis, elles montrent qu’elles sont capables de s’adapter à la nouvelle technologie.

0

Comment développer votre visibilité hors média off line ?

C’est aujourd’hui un défi que de rechercher à rendre visible en dehors des médias sociaux et internet. Toutefois, le défi reste possible à relever. Dans cet article, nous vous indiquons comment avoir de la visibilité hors média.

Différence entre visibilité média et hors media

hors-mediaLa visibilité média s’obtient à travers des communications de l’entreprise dans les médias. Les médias sont :

  • Internet,
  • La TV,
  • La Presse écrite,
  • La Radio,
  • L’affichage,
  • Le Cinéma.

Pour l’obtenir, l’entreprise souhaitant se positionner et communiquer sur ces activités, se sert de la presse, d’internet. Elle utilise également la radio, le cinéma et la télévision pour sa stratégie publicitaire.

La visibilité hors média, est plus ancienne que la visibilité média. Elle existe depuis les balbutiements du marketing. La visibilité hors média s’obtient par des promotions de ventes, des foires, des sponsorings, les salons ou encore les relations publiques.

Street marketing

Street pour rue, le street marketing est un marketing qui se fait dans la rue. Le street marketing est n’est qu’un type de communication qui permet d’accroître la visibilité d’une entreprise à travers les services ou les produits qu’elle offre.

L’usage du street marketing en tant que moyen de promotion se fait dans les régions où la population est concentrée. Elle peut se faire dans les métros ou en plein centre-ville. L’essentiel, c’est qu’à l’endroit où elle est mise en action, il puisse avoir assez de monde.

Le street marketing a de nombreux avantages :

  1. Tout d’abord, le street marketing rend visible votre entreprise. Cette visibilité est possible grâce à la proximité avec le client qu’il vous permet. Devant toucher à la fois le plus grand nombre de personne, vous avez la chance de vous faire connaître par beaucoup de monde à la fois.
  2. Autre avantage du street marketing, c’est le coût. Vous ne payez pratiquement rien en utilisant le street marketing pour vous faire connaître contrairement aux campagnes publicitaires classiques.

Avec le street marketing, votre cible ressent le désire de mieux votre entreprise. Vous pouvez lui apporter des réponses claires par rapport à ses préoccupations sans intermédiaires. Le street marketing emploi des supports tels que ceux proposés par comoprint et qui sont :

Banderoles

Les banderoles sont des éléments importants dans la mise en place du street marketing. Légères et souples, les banderoles s’adaptent à vos besoins et résistent aux différentes intempéries. Grâce aux banderoles, vous disposez d’un support de visibilité efficace. Elles sont repérables au loin et attirent la curiosité.

Pour rendre une banderole efficace, il faut faire en sorte que le graphisme qui s’y trouve soit attirant et que la qualité de cette dernière soit bonne.

Flyers

Dans le street marketing, les flyers sont les moyens de communication les plus connus. Ils se partagent facilement, ne prennent pas de place et permettent de toucher de nombreuses personnes à la fois. Le rôle du flyer, est de faire passer un message à vos prospects. Vous pouvez par lui, les informer sur la création d’un nouveau produit ou le lancement d’un nouveau service. Vous pouvez y faire toute sorte de publicité.

Pour mettre en place un flyer il vous faut choisir les bonnes dimensions. Ainsi donc, un flyer ne doit pas être trop grand ni trop petit. Pour être juste, le format A6 ou A5 est idéal pour la conception de flyer. Toutefois, vous pouvez utiliser le format A4 à condition de le plier.

Drapeaux

Le drapeau est un support de publicité que vous pouvez garder sur vous. Il ne vous encombrera pas et permettra de véhiculer des informations concises et pertinentes sur votre entreprise. Les drapeaux sont utilisés aussi bien par les anciennes entreprises que par les nouvelles pour toucher plus de cibles.

Roll up

Le roll up encore appelé déroulant ou encore dérouleur est un support marketing incontournable dans le street marketing. Il comprend le visuel et une structure en aluminium. Il s’utilise généralement pour les publicités sur le lieu de vente ou tout ce qui est occasionnel. Il est par conséquent mobile.

Goodies

Un goodies, est un objet publicitaire. C’est un objet grâce auquel vous pouvez véhiculer un message sur votre entreprise ou sur votre marque. Le message est bref et peut être tout simplement votre marque ou votre slogan. C’est l’objet par lequel vous rentez dans la vie du client.

Stylos

De nombreuses personnes se servent du stylo pour écrire tous les jours. C’est le moyen idéal pour atteindre votre cible. Le stylo publicitaire peut être offert en cadeau à vos clients. Mettez-y votre logo et personnalisez-le de sorte à atteindre un plus grand monde.

Clés usb

Les clés usb sont les moyens de transfert de données. Ils peuvent servir de moyens pour vous faire connaître. Il suffit de les personnaliser.

Parapluies

Nul n’est à l’abri du mauvais temps et les parapluies sont efficaces dans ces conditions. Vous pouvez vous en servir en y gravant votre marque et l’offrir à vos clients en cadeau.

Tothe bag

Petit sac en toile le tothe bag sert à trimballer vos affaires partout où vous êtes. Goodies incontournable, personnalisez-le et offrez-le à vos clients.

0

Tout savoir sur CCAP / CCTP pour un marché public

Anciennement, pour répondre à un marché public, les entreprises devaient respecter un cahier des charges. Désormais, les termes ont changé et l’on parle de Cahier des Clauses Administratives Particulières et de Cahier des Clauses Techniques Particulières.

Les clauses d’un marché public

ccap-cctp-marche-publicIl existe en tout quatre types de clauses de marché, divisées en deux grandes catégories.

  1. Tout d’abord, les clauses générales parmi lesquelles on trouve les CCAG et les CCTG. CCAG est l’acronyme permettant de désigner les cahiers des clauses administratives générales qui vont permettre de définir les stipulations de nature administrative. CCTG désigne quant à lui, les cahiers des clauses techniques générales, qui permettent de définir les stipulations de nature technique.
  2. La deuxième catégorie est celle des clauses particulières dans laquelle on retrouve les CCAP et les CCTP. Les CCAP désignent les cahiers des clauses administratives particulières qui déterminent les dispositions administratives qui sont propres à chaque marché. Le CCTP, cahiers des clauses techniques particulières, fixe les dispositions techniques nécessaires pour exécuter l’ensemble des prestations de chaque marché. On peut aussi trouver le CCP, cahier des clauses particulières, qui regrouper alors en un seul et même document, les CCAP et le CCTP.

Le CCAP, Cahier des Clauses Administratives Particulières

Ce cahier des Clauses Administratives Particulières, souvent mis de côté par les entreprises, est pourtant très important car on retrouve alors tous ce qui a trait à l’aspect administratif de l’exécution du marché. Il vient en complément du CCAG (cahier des clauses administratives générales).

Ainsi, selon le marché, le CCAP peut faire référence à l’un des cinq CCAG. Celui des fournitures courantes services (CCAG-FCS), celui des travaux, celui des prestations intellectuelles (CCAF PI), celui des technologies de l’information et de la communication (CCAG TIC), ou celui des marchés industriels (CCAG MI).

Au sein du CCAP, l’entreprise candidate retrouvera un certain nombre de données administratives sur le marché.

Ainsi, selon la durée et le marché en question, on pourra retrouver une clause sur la révision des prix. En général cette dernière est basée sur les indices Insee. Le CCAP précisera les conditions précise et la formule de calcul a appliquer.

On trouvera aussi les conditions de règlement des prestations exécutées au cours du marché. La règle générale veut que le délai de paiement soit fixé à 30 jours, ou 50 jours pour les hôpitaux. Toutefois, le règlement n’interviendra qu’à la condition que les exigences présentes dans le CCAP soient entièrement respectées.

Ainsi, une partie du CCAP sera dédiée aux conditions d’exécution des prestations. Le document précisera notamment les lieux et moyens d’exécution, et apportera, s’il y a lieu des informations sur le stockage, l’emballage des produits, et toute information utile à l’exécution des prestations demandées.

Dans le cas des marchés de prestations intellectuelle et de technologies de l’information et de la communication vous retrouverez dans le CCAP des informations relatives aux droits de propriétés.

En outre, le CCAP précise aussi les conditions de résiliation du marché, ainsi que les pénalités qui peuvent s’appliquer le cas échéant.

Le CCTP, Cahier des Clauses Techniques Particulières

Ce document est celui qui est étudié de près par l’ensemble des entreprises volontaires car il s’agit du cahier des charges du marché.

Selon le marché, le contenu de ce cahier des charges, et surtout son volume peut fortement varier.

Dans tous les cas, c’est dans le CCTP que l’on retrouvera notamment les pièces financières. Celles-ci peuvent se présenter sous la forme d’un bordereau des prix unitaires (BPU), d’un devis quantitatif estimatif (DQE) ou d’une décomposition du prix global et forfaitaire (DPGF).

Dans les marchés à bons de commandes, les candidats devront remplir le bordereau des prix unitaires ainsi que le devis quantitatif estimatif. Cela a notamment lieu lorsque les besoins ne sont pas précisément connus. On retrouve notamment ce type de marché pour les fournitures de bureau, les denrées alimentaires…etc. Ainsi, l’entreprise qui remporte ce marché se retrouve titulaire exclusif des commandes pour toute la durée du marché.

La décomposition du prix global et forfaitaire est un document qui sera fourni dans les marchés conclus pour des prix forfaitaires. On le retrouve ainsi dans les marchés de construction notamment.

0

Qu’est-ce que la capacité d’autofinancement d’une entreprise ?

La CAF, ou capacité d’autofinancement d’une entreprise, est un ratio financier qu’il est important de suivre. En effet, ce dernier permet de déterminer les ressources financières générées par l’activité de l’entreprise, c’est ce que l’on peut appeler communément la rentabilité.

Définition de la capacité d’autofinancement

Comme indiqué plus haut, la capacité d’autofinancement d’une entreprise, est un ratio financier qui permet de faire ressortir les ressources issues de l’activité de l’entreprise. Connaître la CAF de son entreprise est essentiel car vous allez ainsi pouvoir démontrer si votre entreprise est rentable et si elle peut donc autofinancer son cycle d’exploitation et encore mieux, dégager de la richesse.

Concrètement la capacité d’autofinancement d’une entreprise, est la différence entre les produits encaissables et les charges décaissables.

Le calcul de la capacité d’autofinancement ?

capacite-autofinancementLa capacité d’autofinancement d’une entreprise peut se calculer à partir du résultat, ou bien à partir de l’excédent brut d’exploitation.

  1. Dans le premier cas, la formule de calcul est la suivante : Résultat net comptable – reprises d’exploitation, financière et exceptionnelle – produits de cession d’éléments d’actif + dotations d’exploitation, financière, exceptionnelle + valeur nette comptable d’éléments d’actifs cédés – quote-part des subventions d’investissement virées au résultat.
  2. Dans le second cas, la formule est plus simple : EBE (Excédent Brut d’Exploitation) + Produits Encaissables – Charges Décaissables

Ces calculs n’intègrent pas le montant du capital des emprunts de l’entreprise. Aussi, pour obtenir la CAF nette, il faut déduire des précédents calculs le montant du remboursement du capital des emprunts.

Quelle est l’utilité de la capacité d’autofinancement ?

La CAF n’est pas la trésorerie réelle de l’entreprise mais représente uniquement un flux potentiel. Elle est calculée après la clôture des comptes et permet de pouvoir évaluer la santé financière de l’entreprise. De plus, c’est à partir de cette donnée que seront versés les dividendes aux associés ou la rémunération du dirigeant. La capacité d’autofinancement va également servir à rembourser les crédits et financer les futurs investissements, et dans le cas d’une entreprise individuelle, payer l’impôt sur le revenu et les charges personnelles.

Il faut garder à l’esprit que la capacité d’autofinancement représente la trésorerie « virtuelle ». Ainsi, elle ne tient aucunement compte des décalages de trésorerie dus à des paiements à crédits de la part des clients ou à des paiements à 45 ou 60 jours des factures fournisseurs.

Comment savoir si la CAF est à un bon niveau ?

Lorsque vous allez demander à votre banquier un emprunt, celui-ci va vérifier votre CAF afin de juger si votre entreprise est à même de pouvoir rembourser les mensualités. Ainsi, les banques demandent en général à ce que votre capacité d’autofinancement représente deux fois le montant du capital des emprunts que vous devez rembourser, et que votre capacité d’autofinancement nette représente 50% de ce même montant.

En dehors des attentes de la banque, vous pouvez estimer avoir une capacité d’autofinancement raisonnable si celle si représente au moins 5% de votre chiffre d’affaires si votre entreprise est soumise à l’impôt sur les sociétés. Ce pourcentage passe à 15% si votre entreprise est soumise à l’impôt sur le revenu. Si vous atteignez, voire dépassez ces indicateurs, vous pouvez considérer que votre entreprise est rentable.

Si votre capacité d’autofinancement est négative cela signifie que votre entreprise ne génère pas assez de trésorerie pour faire fasse à la totalité de son cycle d’exploitation. Aussi, vous serez donc obligé de recourir à des emprunts, des découverts bancaires, des apports des associés, et d’autres ressources pour pouvoir être rentable.

0

Tout savoir sur la domiciliation d’entreprise et le choix du siège social

La domiciliation de votre entreprise, correspond en réalité à l’adresse de votre siège social. Si ce choix semble anodin pour certains, c’est en réalité un élément stratégique auquel il faut bien réfléchir en amont. Découvrez plus en détail ce que vous devez savoir sur la domiciliation d’entreprise et le choix du siège social.

La communication de la domiciliation d’entreprise

Lire la suite →

0

Comment utiliser un ennéagramme pour les ressources humaines ?

Les origines de l’ennéagramme sont plutôt lointaines et imprécises. Toutefois, c’est à partir de 1920 que Gurdjeff va utiliser plus spécifiquement cet outil, plus précisément en psychologie et dans le domaine de la connaissance de soi. Mais qu’est-ce qu’un ennéagramme ? Comment peut-on en faire usage dans la gestion des ressources humaines ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

L’ennéagramme : qu’est-ce que c’est ?

enneagramme-rhL’étymologie du mot « ennéagramme » est formée de « ennea », signifiant neuf, et de « grammos », signifiant point. En effet, l’ennéagramme est composé de 9 points, qui correspondent à 9 types de personnalités :

  • le perfectionniste ;
  • l’altruiste ;
  • le battant ;
  • le créatif ;
  • l’observateur ;
  • le loyaliste ;
  • le curieux ;
  • le chef ;
  • le médiateur.

Il s’agit en fait de neuf façons de voir le monde et de s’y adapter. Elles reposent sur des croyances qui sont inconscientes et provoquent chez nous des comportements types, des automatismes, tout en structurant notre rapport aux autres.

Ces automatismes vont souvent empêcher le développement personnel, c’est pourquoi l’ennéagramme est utile ! Il va aider à prendre conscience de nos motivations afin de s’ouvrir à plus de choix et libertés.

L’ennéagramme est un outil précieux pour fournir des solutions dans le développement de la communication, la gestion des conflits au sein d’une entreprise, ainsi que l’amélioration des relations. Il permet aussi de composer des équipes performantes et de faire progresser tous les collaborateurs d’une entreprise.

L’ennéagramme est un outil particulièrement utile pour les responsables des ressources humaines, car il permet de mettre en évidence les vrais potentiels de chacun, et ainsi de créer des équipes performantes, pleines de motivation et responsables.

Quelques mots sur les ressources humaines

Le rôle des ressources humaines est de parvenir à accorder les obligations économiques avec les rapports sociaux existants dans toute société. Les employés des ressources humaines ont une grosse charge de travail et doivent être performants dans de nombreux domaines. En effet, les tâche de la fonction RH sont nombreuses :

  • recrutement de nouveaux salariés ou licenciement ;
  • gestion des fiches de paie, des contrats et des rémunérations (tout ce qui concerne l’administration du personnel) ;
  • valorisation des carrières des différents salariés ;
  • surveillance de l’harmonie au sein de l’entreprise ;
  • développement des compétences collectives ou personnelles, notamment en matière de droit social.

Ce premier rôle est déterminant, un mauvais choix de personnel est une des causes les plus courantes d’échec d’une entreprise. La sélection faite par la direction des ressources humaines est donc primordiale pour la survie même de l’entreprise.

Les employés des ressources humaines ont donc de nombreux rôles, c’est pourquoi l’utilisation d’outils comme l’ennéagramme peut grandement leur faciliter la tâche et leur faire gagner du temps.

Utilisation de l’ennéagramme dans les ressources humaines

Pourquoi utiliser un ennéagramme ?

Au sein d’une entreprise, les employés des ressources humaines ont un grand intérêt à utiliser un ennéagramme. En effet, il contribue à créer et entretenir de bonnes relations interpersonnelles. On l’utilise non seulement pour arriver à une meilleure compréhension de soi-même, mais également des autres. Avec l’ennéagramme, chacun va pouvoir faire émerger ses propres caractéristiques et atouts, afin de les utiliser à bon escient au sein de l’entreprise, et d’y amener harmonie et prospérité.

Comment ça marche ?

L’ennéagramme est un outil qui permet de mieux se connaître soi-même et les autres. On s’en sert dans les ressources humaines, mais également dans des domaines de la psychologie, ou encore lors de coaching. Grâce à lui, on est en mesure de mieux communiquer au sein d’une entreprise, cependant, il faut bien garder à l’esprit que rien n’est figé !

Une fois un type de comportement identifié pour un salarié, il ne faut pas se croire cantonné à lui, car il est toujours possible d’évoluer et de changer de type de comportement. Cet outil prend en considération tous les aspects émotionnels, intellectuels, etc., mais il ne faut pas non plus être placé dans une case pour autant.

Prochaine étape : lire l’ennéagramme et le comprendre.

Chaque tendance possède un côté positif et un côté négatif. Tout n’est pas complétement bon ou mauvais, chaque personnalité est équilibrée. L’ennéagramme considère que chaque personne est caractérisée par une « tendance » principale et deux secondaires, qui sont parfois qualifiées « d’ailes ». Ces « ailes » complètent la tendance principale.

Il faut également savoir, pour comprendre l’ennéagramme, que chaque personnalité est liée à deux autres types par une corde. Ce sont deux tendances opposées de la personnalité : celle qui se révèle sous le stress, et celle qui survient au moment de l’épanouissement de la personnalité.

Au sein de l’entreprise, il sera donc proposé aux salariés de faire les tests de l’ennéagramme afin qu’ils connaissent mieux leur caractère et leurs atouts pour prospérer. Pour un résultat plus complet, il pourra leur être demandé de se poser certaines questions afin de leur permettre de mieux s’identifier à un des types de l’ennéagramme. Voici quelques exemples de questions à se poser :

  • Comment se déconnecter de soi-même ?
  • D’où viennent vos peurs, comment vous les gérez ?
  • Quel personnage montrez-vous aux autres ?
  • Comment vous utilisez votre colère ?
  • Quelle place détient l’orgueil dans votre vie ?

Un exemple de type de personnalité et ses caractéristiques

Pour mieux comprendre l’ennéagramme en ressources humaines, voici quelques mots sur l’un des types de la liste : le type 9, dit le médiateur.

Le médiateur recherche la paix et l’harmonie, on le qualifie de conciliateur habile. Cependant, il a tendance à éviter les conflits, sa compulsion le mène donc directement à la paresse. Il se réfugie dans des activités secondaires et remet souvent ses tâches au lendemain. Ce comportement est dû au fait qu’il veut éviter toutes décisions et actions susceptibles de provoquer un désaccord avec les autres.

Connaître ces caractéristiques est donc riche d’enseignements pour le service des ressources humaines, qui saura avec plus d’acuité comment gérer ce type de profil.

L’ennéagramme, l’outil indispensable au sein d’une entreprise

Si vous souhaitez que votre entreprise soit performante et qu’il y règne l’harmonie, le recours à l’ennéagramme est une des meilleures solutions. Grâce à lui, chacun se connaîtra et mettra à profit ses qualités. De plus, les différents salariés se connaîtront mieux, ce qui évitera des tensions et permettra la composition d’une équipe équilibrée et à haut potentiel. Utiliser un ennéagramme peut vous permettre à la gestion rh de sélectionner les bons employés.

0

Le congé de maternité pour l’auto-entrepreneur

En tant qu’auto-entrepreneur, ou plutôt auto-entrepreneuse, vous vous posez des questions sur le fonctionnement du congé maternité. Est-ce que vous y avez droit au même titre qu’un salarié ? Quelle sera votre indemnisation ? Découvrez sans plus attendre toutes les réponses à vos interrogations sur le congé de maternité en tant qu’auto-entrepreneur, selon votre situation.

Congé de maternité si l’auto-entrepreneuriat est votre activité principale

Lire la suite →

0

Le kbis, carte d’identité de votre entreprise

Le Kbis est un document juridique qui peut vous être demandé à de nombreuses reprises. Découvrez à quoi il sert, comment l’obtenir, et que contient-il ?

L’extrait Kbis

Au même titre qu’un particulier dispose d’une carte d’identité, une entreprise dispose d’un extrait Kbis. C’est en effet, un document officiel et certifié qui regroupe toutes les informations sur l’identité de l’entreprise.

C’est le document officiel prouvant l’existence juridique de l’entreprise. son usage est très répandu.

Quelles informations se trouvent sur un extrait Kbis ?

Lire la suite →

0

Tout savoir sur l’attestation de vigilance ou attestation Urssaf

Peut-être que l’un de vos clients vous a déjà réclamé une attestation Urssaf ou une attestation de vigilance ? Ces deux termes désignent un seul et même document. Ce dernier est obligatoire dans certains cas, et vous pouvez également être amené à le demander. Découvrez de quoi il s’agit, quelles sont vos obligations et comment obtenir cette attestation URSSAF.

Qu’est-ce qu’une attestation de vigilance ?

Lire la suite →

0
Page 1 du 8 12345...»