Aller au contenu

Les actions cotées et non cotées : Quelles différences ?

Une action est un titre de propriété qui peut être vendu à un tiers. Les actions cotées sont des actions qui sont échangées sur une bourse officielle, ils peuvent être achetées et vendues par des investisseurs sur les marchés publics. Les actions non cotées sont détenues par des investisseurs institutionnels et des entreprises. Il y a plusieurs différences entre les actions cotées et non cotées, notamment en termes de liquidité, de réglementation et de transparence financière.

Qu’est-ce qu’une action cotée ?

Une action est dite cotée lorsqu’elle peut être achetée ou vendue sur le marché des actions (le marché boursier ou la bourse). Sur ce marché, le prix des actions varie en fonction de l’offre et de la demande. Lorsque la demande d’actions est supérieure au nombre d’actions disponibles, le prix augmente. Avec une action cotée, les informations financières de votre entreprise seront accessibles et tout investisseur pourra acheter des actions.

Qu’est-ce qu’une action non cotée ?

Une action non cotée ne peut pas être échangée sur le marché boursier, c’est dû au fait que l’entreprise n’a pas fait un appel public à l’épargne. Elle place ses actions directement auprès des investisseurs qui lui fournissent des fonds en échange.

Les actions non cotées sont émises et négociées entre entreprises et investisseurs. Il s’agit d’un investissement responsable et les informations financières sont gardées confidentielles.

Quelles sont les différences entre les actions cotées et les actions non cotées ?

Il existe 4 différences au niveau des actions cotées et des actions non cotées. Il s’agit de :

  • Type de société ;
  • Liquidité des titres ;actionnaire en bourse
  • Fixation de prix ;
  • Disponibilité de l’information.

Le type d’entreprise

Les actions non cotées sont des titres qui concernent les Petites et Moyennes Entreprises (PME) ainsi que les Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). Ces établissements sont détenus par les dirigeants-propriétaires ou les membres de leur famille.

Ces derniers mettent des actions non cotées au cours de la constitution ou de l’augmentation du capital.L’actionnaire fait partie de l’entreprise. Il s’investit personnellement mais le revenu est moindre.

Les actions cotées concernent les grandes entreprises qui sont appelées “sociétés cotées” ou “sociétés à participation publique”. Elles sont réglementées par l’article L. 224-2 et L. 22-10-18 et le Code de commerce.

Ces entreprises doivent disposer d’un capital social minimal de 37 000 €. Il s’agit des sociétés ayant une grande visibilité et de la notoriété. L’investisseur opte pour ce type d’action en raison de la spéculation. Les actions cotées sont ouvertes à tous les investisseurs, contrairement aux actions non cotées.

Liquidité des titres

Il est possible d’acheter ou de vendre aisément les actions cotées sur le marché financier au prix indiqué sans modification. Toutes les informations sont publiées sur des sites internet spécialisés. Vous pouvez acquérir une action cotée le matin et la revendre dans l’après-midi. Il faut juste recourir à un intermédiaire financier pour passer un ordre d’achat ou de vente. Il vous aidera à réaliser l’opération moyennant la perception d’une commission.

Quant aux actions non cotées, elles sont difficiles à revendre, ce qui s’explique par la rareté des acheteurs sur le marché boursier. La revente des actions non cotées fait l’objet d’une unique transaction entre deux parties, c’est-à-dire un achat de gré à gré entre deux parties après la négociation.

La détermination du prix

Le prix des actions cotées varie en fonction de l’offre et de la demande, il est déterminé à partir de la variation entre le stock d’actions mis en vente et le stock demandé. Il est en constante évolution. Si le nombre d’actions demandées est supérieur au nombre d’actions mises en vente sur le marché financier, le prix des actions devient plus élevé.

Dans le cas des actions non cotées, il est difficile de savoir combien vaut une action. Le prix est fixé de façon consensuelle entre le vendeur et l’acquéreur. Il est possible de recourir à un spécialiste pour estimer la valeur des actions en fonction de la stabilité de l’entreprise. Cette estimation peut faire l’objet d’une négociation entre les deux parties afin de fixer le montant final.

L’investissement en actions cotées peut connaître de soudaines fluctuations, ce peut être dû à une :

  • Augmentation des bénéfices de l’entreprise ;
  • Promotion d’un nouveau produit ou service ;
  • Acquisitions et fusions.

Au niveau des  cw, on n’enregistre pas ces fluctuations soudaines.

La disponibilité de l’information

Les sociétés cotées en bourse ont l’obligation de publier des documents :

  • Rapport annuel ;
  • Résultat ;
  • États financiers.

Ces informations permettent aux investisseurs d’en savoir davantage sur les actions de l’entreprise.

Pour les actions non cotées, L’actionnaire s’en procure sans avoir suffisamment d’informations. Ce mode d’achat fonctionne sur la base de confiance.

Quels sont les avantages d’investir en actions ?

L’investissement en actions cotées et non cotées présente plusieurs avantages.

Les avantages fiscaux

Lorsque vous investissez en actions dans une entreprise, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscauxaction non cotées en fonction de votre profil et de votre situation. Cette exonération d’impôt sur la revente des actions prend en compte les deux types d’actions (actions cotées et actions non cotées).

Lorsque vous investissez en actions non cotées dans des PME, cela rentre dans le cadre du dispositif IR-PME de défiscalisation. Vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu comprise entre 18 % et 25 % du montant investi.

Ce dernier ne doit pas dépasser 50 000 € par an pour une personne et 100 000 € par an pour un couple. Le paiement de ces montants peut être échelonné sur plusieurs années.

La bonne rentabilité

Les actions en bourse présentent une bonne performance sur le long terme. Lorsque vous investissez en actions, vous devez rester patient. Au fil du temps, vos parts de propriété affichent d’excellents rendements. Vous pourrez bénéficier d’importants intérêts. Cela fera augmenter le montant de votre investissement. Vous devez choisir de belles destinations pour investir. Vous pouvez opter pour les pays comme la Chine ou les pays émergents.

Le droit de vote à l’assemblée générale

Les assemblées générales permettent de réunir les dirigeants et les actionnaires d’une société. C’est une occasion pour tous de s’exprimer sur la gestion de la structure. Si vous investissez en actions cotées ou non cotées, vous avez le droit de vote. Vous avez la possibilité de donner votre opinion sur tout ce qui se passe dans la société. Vous pouvez participer à l’élection du Comité Directeur ou voter contre les décisions qui ne sont pas avantageuses pour l’entreprise. En tant qu’actionnaire, vous avez votre mot à dire.

Le financement des projets

Si vous avez un projet à réaliser sur le long terme, l’investissement en actions est la meilleure alternative. Il s’agit d’une solution idéale pour fructifier votre capital.

Investir en actions peut vous permettre de :

  • Financer les études pour vos enfants ;
  • Réaliser des projets immobiliers (construction de la résidence secondaire) ;
  • Épargner pour mieux préparer votre retraite.

Il est recommandé de faire votre investissement sur une période minimale de 5 ans. Selon le PEA (Plan d’Épargne en Actions), après 5 ans de détention d’actions, les bénéfices sont défiscalisés. Tout retrait d’actions avant 5 ans entraîne automatiquement la fermeture du compte de l’actionnaire.

Conclusion

En résumé, les actions cotées et non cotées sont deux types d’actions qui ont des caractéristiques et des avantages différents. Les actions cotées sont plus liquides et réglementées que les actions non cotées, mais les actions non cotées peuvent offrir des avantages potentiels tels que des rendements plus élevés ou un accès à des opportunités d’investissement exclusives. Il est important pour les investisseurs de comprendre les différences entre les actions cotées et non cotées et de considérer ces différences lors de la prise de décision d’investissement.

 

 

 

Laisser un commentaire